AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a ouvert ses portes le 01.09.2014, bienvenue ! Pris à la gorge - ft. Prudence 459123424
Nous recherchons un admin, venez postuler ici ! (ouvert aux invités)
Le système de points est activé sur le forum. Pour en savoir plus, clique ici !

Partagez
 

 Pris à la gorge - ft. Prudence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Heiko M. Petersen

ღ ADMINETTE ღ
aux pépites de chocolat

ღ COURRIER : 96
ღ À NUUK DEPUIS LE : 21/07/2014
ღ ÂGE : 40 ans
ღ LIEU DE NAISSANCE : Copenhague, Danemark
ღ EMPLOI(S)/ÉTUDES : Professeur de musicologie (histoire culturelle et sociale)
ღ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
ღ STATUT : Marié, mais pas du genre fidèle
ღ AVATAR : Johnny Depp
ღ CREDIT : Shya
Pris à la gorge - ft. Prudence 481950depp
ღ MES RP : Underco.
ღ PRÉSENCE : Présent(e)
ღ DISPO POUR RP : Oui

Pris à la gorge - ft. Prudence Empty
MessageSujet: Pris à la gorge - ft. Prudence   Pris à la gorge - ft. Prudence EmptyLun 1 Sep - 3:18

pris à la gorge
Je ne me souvenais déjà plus de son prénom. Après tout, ça n'avait pas d'importance. Pour ce soir, elle se nommerait « la brune » et ce serait suffisant. De toute façon, je ne la reverrai sans doute plus après ça. Ses éclats de rire s'envolèrent et finirent pas se dissiper dans le brouhaha général. Elle repoussa une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, tentant de reprendre son sérieux. Elle effaça son sourire dans son verre de Martini avant de planter son regard glacé dans le mien. « On va aux toilettes ? » me demanda-t-elle de but en blanc. J'ouvris la bouche, décontenancé par son aplomb et sa spontanéité. Puis je lui répondis tout simplement, en esquissant un sourire : « D'accord. » Elle rougit, et moi aussi. J'avais l'impression d'être un adolescent de quinze ans sur le point d'être dépucelé. Elle me prit la main avec un brin de maladresse et me guida jusqu'aux toilettes des femmes. Après avoir jeté un coup d'oeil discret aux alentours, elle me poussa dans une cabine, qu'elle verrouilla sur le champ. Presque immédiatement, ses lèvres rencontrèrent les miennes, brutalement, son souffle brûlant lovant agréablement mes joues. Je poussai un long soupir de soulagement et de satisfaction. Chaque fois était spécial, toujours aussi excitante... Je ne m'en lassais jamais. Et pourtant, dès que j'abandonnais les chairs de celle qui m'avait consolé le temps d'une soirée, un vide m'emplissait à nouveau.

« Tu peux... Tu peux rattacher ma robe, s'il te plaît ? » Je hochai simplement la tête en signe d'approbation. « La brune » se retourna, me présentant son dos à moitié dévêtu. Je remontai sa fermeture éclair, encore un peu tremblant, presque maladroitement. Elle se retourna, esquissa un maigre sourire et m'embrassa simplement sur la joue avant de déverrouiller la porte de la cabine pour en sortir, aussi furtivement qu'elle y était rentrée avec moi un peu plus tôt. Je la quittai à mon tour, enfonçant ma main dans la poche de mon pantalon pour en sortir mon alliance. Je la passai autour de mon annulaire lorsque la porte des toilettes pour femmes s'ouvrit sur Prudence.

_________________

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prudence Myers

ღ ADMINETTE ღ
aux pépites de chocolat

ღ COURRIER : 101
ღ À NUUK DEPUIS LE : 19/08/2014
ღ ÂGE : 25 balais.
ღ ORIENTATION SEXUELLE : Pourquoi choisir, si l'on peut tout avoir ?
ღ STATUT : Error 202.
ღ AVATAR : Bryden Jenckins
ღ CREDIT : uc
pourtant t'es beau comme une comète.
ღ MES RP : uc
ღ PRÉSENCE : Présent(e)
ღ DISPO POUR RP : Oui

Pris à la gorge - ft. Prudence Empty
MessageSujet: Re: Pris à la gorge - ft. Prudence   Pris à la gorge - ft. Prudence EmptyLun 1 Sep - 11:27

Pris à la gorge
A a les yeux pleins d’étoiles et un sourire séraphique qui dissimulent ses mauvaises intentions.
une journée comme tant d'autres, que tu vois défiler, face à ce bar sale, abritant les visages euphoriques de quelques alcooliques abandonnés sur le banc de touche. une nouvelle fois. comme une mauvaise histoire, qui se perpétuerait jour après jour. prononcée d'un ton las et résigné, qui en ferait frémir certain. la routine qui s'installe dans nos vies, dans ta vie plus particulièrement.
tu soupires inlassablement, tu peins ton visage d'un masque de sérieux, un de ces masques qui ignore les sifflements venimeux de ces messieurs, et les yeux incertains de quelques désaxés de cette maudite société. tu es bien, là, à servir tous ces visages qui te fixent et t'examinent, qui se demandant pourquoi diable tu n'ouvres jamais la bouche.
pas une seule fois.
ils en croient rapidement que tu es muette, et alors ils lâchent l'affaire. de bons clébards bien dociles, que tu fous hors de ce bar dès la tombée du soir. aucune pitié, à ton tour de te défoncer.
un jour, tu te dis que tu quitteras ce travail. que tu quitteras la scène, tout simplement. les projecteurs s'éteindront pareilles à des néons épuisés par l'existence qu'elles mènent depuis tant d'années. et de ce rythme qui vous emporte vers la fin absolue et inéluctable, tu laisseras la lumière si vive de ton regard s'évanouir. une étoile en moins. enfin.
pour les moment, tu te contentes de les servir sans leur accorder une parole. un verre de vodka par là, une petite bière de l'autre côté, une dizaine pour les allemands fraîchement débarqués. et ainsi de suite.
parfois, tu te demandes pourquoi tu fais tout ça. pourquoi tu continue ce travail qui t'éreinte. alors que là, dehors, t'attend un trafic de drogue international et tant d'argent qui scintilleront sous la lumière éclatante de l'aube. à croire que la chance t'accompagne.
pourtant, tu ne cilles pas, et tu continues. tu as envie de t'amuser, de danser, de boire, de baiser chacun de ces maudits enfoirés. mais, la vie n'est pas une usine à exaucer les vœux.

alors, en attendant qu'elle le devienne, tu te contentes des restes. les fonds des bouteilles, et quelques déhanchés aguicheurs sous les yeux baladeurs de quelques attardés. tu remarques cette rousse, dans un coin du bar. elle te fixe, d'un regard que tu ne peux ignorer. de ses yeux d'un noir acajou, elle t'implore de venir vers elle. de t'approcher, d'oser.
et toi, dans un élan de générosité, tu t’attables près d'elle et tu la regardes. fixement.
tu saisis alors sa bouteille de champagne que tu vides, vides, sans écouter les protestations geignardes de ton estomac. il se taira, pour ce soir. comme toujours.
elle sourit, fait apparaître une lignée de dents resplendissantes, tandis que tu t'avances vers elle. lentement. mais sûrement. tu seras tigre en embuscade. c'est ce que tu te répètes, dès que tu es prête à t'extirper maladroitement de ton quotidien envahissant.
tu poses tes lèvres sur les siennes, tu les goûtes, les ressens, en sachant pertinemment qu'elle ne te refusera rien. une proie facile. une proie que tu entraînes en quelques pas et un clin d’œil complice, vers les toilettes des filles.  
t'en as rien à foutre du tact, des premiers rendez-vous ou bien de l'amour. tout ce que tu veux, c'est oublier. l'alcool, c'est bien. le sexe, c'est mieux.

une brune sort d'un pas assuré des toilettes au moment où tu ouvres la porte. elle te jette un coup d’œil, et tu comprends à son sourire, à sa façon hâtive de toucher machinalement ses vêtements, tu comprends que ce soir, elle a pris son pieds, la gamine.
tu pousses la porte, avec cette envie irremplaçable de savoir, qui est donc l'heureux élu de la belle. ou l'heureuse, qui sait ?

et lorsque tu découvres son visage, tout ce que tu fais, c'est t'arrêter. ton cerveau tourne tel une locomotive. tu rassembles les pièces du puzzle. et, en un rire que tu ne peux contenir, tu le prépares au pire...
code by Silver Lungs

_________________

≠ blizzard.
promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire. ce sera plus des mensonges, quelque chose de grand. qui sauve la vie, qui trompe la mort, qui déglingue enfin le blizzard. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Heiko M. Petersen

ღ ADMINETTE ღ
aux pépites de chocolat

ღ COURRIER : 96
ღ À NUUK DEPUIS LE : 21/07/2014
ღ ÂGE : 40 ans
ღ LIEU DE NAISSANCE : Copenhague, Danemark
ღ EMPLOI(S)/ÉTUDES : Professeur de musicologie (histoire culturelle et sociale)
ღ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
ღ STATUT : Marié, mais pas du genre fidèle
ღ AVATAR : Johnny Depp
ღ CREDIT : Shya
Pris à la gorge - ft. Prudence 481950depp
ღ MES RP : Underco.
ღ PRÉSENCE : Présent(e)
ღ DISPO POUR RP : Oui

Pris à la gorge - ft. Prudence Empty
MessageSujet: Re: Pris à la gorge - ft. Prudence   Pris à la gorge - ft. Prudence EmptyLun 8 Sep - 7:15

Je reboutonnai les derniers boutons de ma chemise, ajustant mon col quelque peu froissé par les derniers événements. Une marque de rouge à lèvre vaguement estompée devait très certainement l'orner mais dans l'obscurité du bar, qui le remarquerait ? Au retour, ma femme, peut-être, tout comme elle constaterait qu'un parfum féminin embaume tout mon corps. Mais c'était peu probable. Annabelle ne remarquait jamais rien. Et pourtant, parfois, je ne prenais même plus la peine de cacher quoi que ce soit. Elle devait se douter de quelque chose, très certainement, mais j'étais convaincu que, tant que quelqu'un ne lui dirait pas de vive voix, elle ne voudrait pas y croire.

Mon col rajusté, je m'apprêtais à poser la main sur la poignée de la porte, mais la clinche s'actionna toute seule. Apparut alors devant moi, droite comme un « i », Prudence. Ses longs cheveux blonds et fins encadraient son visage, presque semblables à une auréole d'angelot - et j'ai bien dit « presque »... Ses grands yeux bleu ciel, poudrés d'ombre, brillaient d'une malice inquiétante dans l'obscurité. La jeune femme esquissa un sourire et je ne pus m'empêcher de déglutir. J'ignorai ce que son regard de démon préparait. J'ignorai ce qu'il attendait de moi. Je pus juste espérer qu'elle pénètra dans les toilettes sans mot dire, m'ignorant, faisant comme si je n'existais pas. Mais quelque chose me disait que ça serait bien trop simple... « Prudence ? » lâchai-je sur un ton surpris, presque enfantin. L'interrogation était stupide. Je savais que c'était elle. Mais l'angoisse était capable de me faire dire n'importe quoi. « Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu fais là ? » m'enquis-je, commençant à soupçonner qu'elle aurait très bien pu me suivre.

_________________

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Pris à la gorge - ft. Prudence Empty
MessageSujet: Re: Pris à la gorge - ft. Prudence   Pris à la gorge - ft. Prudence Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Pris à la gorge - ft. Prudence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» contre le rhume, la toux et les maux de gorge
» un mal de gorge???
» Pris sur le fait [PV Ish , Sai]
» Pardonne moi je t'en pris... [ft Andrew]
» Quand on est pris au dépourvu ♨ Di Lan ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOWLINE :: Walking in the city :: Quinngorput :: Nasiffik-